top of page

Comprendre l'ECVM - Une malformation complexe de la colonne vertébrale chez le cheval

Dernière mise à jour : 19 juin 2023

Bienvenue sur mon blog, où nous explorons des sujets essentiels à la santé et au bien-être de nos fidèles compagnons. Aujourd'hui, nous voulons vous parler de l'ECVM, une affection connue sous le nom de malformation vertébrale complexe équine, qui peut avoir un impact important sur nos chevaux bien-aimés. Entrons dans les détails pour mieux comprendre cette malformation et ses implications. La santé de la colonne vertébrale cervicale du cheval est primordiale. La malformation vertébrale du complexe équin (ECVM) est une maladie qui défi de plus en plus les athlètes équins, propriétaires, vétérinaires et éleveurs.


Qu'est-ce que l'ECVM ?

L'ECVM est l'acronyme récemment attribué à une anomalie développementale affectant les os du squelette et la musculature à la base du cou du cheval, en particulier les sixième et septième vertèbres cervicales (C6 & C7), les première et deuxième côtes sternales et les structures de tissus mous associées.


De nombreuses questions sur l'ECVM restent sans réponse : quelle variation des vertèbres cervicales est normale, à quel moment la santé et les performances sont-elles affectées, quels facteurs environnementaux contribuent à l'émergence de cette maladie, comment est-elle héritée exactement et comment l'élevage de chevaux devrait-il y faire face ?


La présence de cette affection a été portée à l'attention du monde du cheval par l'anatomiste équine australienne Sharon May-Davis. Les publications de Sharon, évaluées par des pairs et résultant d'années de recherche et de centaines de dissections, ont établi la présence de cette pathologie dans une variété de races, plus particulièrement chez les pur-sang et les dérivés de pur-sang. Au cours des six dernières années, d'autres chercheurs ont publié des résultats similaires qui confirment ses observations. Des études américaines et italiennes ont trouvé l'ECVM chez les Warmbloods, les Quarter Horses et les Arabes.


Les chercheurs croient fermement que l'ECVM est le résultat d'une ou de plusieurs mutations génétiques affectant le développement précoce des embryons équins, ce qui implique d'identifier et de trouver la localisation chromosomique des mutations.


Comment identifier l'ECVM ?

La prise de conscience et la reconnaissance de l'ECVM dans la communauté équine et en particulier dans les cercles vétérinaires ont été douloureusement lentes. Les symptômes peuvent imiter d'autres problèmes de douleur cervicale caudale ou des problèmes neurologiques. Les protocoles radiographiques typiques pour évaluer les problèmes cervicaux plus courants tels que l'arthrose peuvent montrer la malformation de C6, mais les vétérinaires ne sont pas toujours à l'affût de cette malformation. Sharon May-Davis a également publié un article par l'intermédiaire du département des courses du gouvernement japonais dans lequel elle explique comment radiographier C6 et C7 spécifiquement pour déterminer la présence ou l'absence de la malformation. Récemment, l'un des étudiants en doctorat de Sharon a publié un article contenant des instructions encore plus détaillées (Gee et al. 2020). Les signes cliniques de l'ECVM peuvent varier d'un cheval à l'autre, mais certains indicateurs communs incluent une démarche anormale, une raideur dans le cou ou les membres, des difficultés dans les transitions ou les virages, et des problèmes de flexion.



Un cheval qui peut avoir l'ECVM présentera une combinaison des problèmes suivants :


~ Douleur à la palpation de la partie inférieure de l'encolure et résistance extrême à la flexion latérale de l'encolure, en particulier dans une direction.

~ Boiterie inexpliquée qui se déplace d'un membre à l'autre mais qui ne peut être localisée par un diagnostic vétérinaire.

~ Il s'étire, se mord l'épaule ou le poitrail, devient anxieux lorsqu'il est sellé.

~ Trébuche... beaucoup.

~ Un cheval qui embarque.

~ Résistance à tourner dans une direction (généralement vers la droite), que ce soit en main, à la longe ou sous la selle.

~ Ne veut pas avancer. Il est capable d'avancer sur des rênes lâches, mais devient anxieux, nerveux ou explosif lorsqu'on lui demande de prendre contact et d'aller de l'avant.

~ Difficulté à monter et à descendre les collines.

~ N'est pas bon pour le maréchal-ferrant. S'oppose à ce qu'on lui prenne ou qu'on lui tienne l'un des pieds, tire le pied hors de la portée du maréchal-ferrant, devient anxieux ou explosif.

~ Posture - se tient toujours avec une patte avant légèrement devant l'autre. Se tient avec une base large à l'avant.

~ Signes neurologiques : instabilité, ataxie, mauvaise coordination et proprioception.


IMPORTANT

Les chevaux ECVM peuvent présenter des symptômes de Wobblers en raison d'un éventuel rétrécissement du canal rachidien. CEPENDANT, les chevaux diagnostiqués avec des Wobblers n'ont pas nécessairement les malformations morphologiques de C6 que nous définissons comme ECVM !



*** LE PLUS COURANT = COMPORTEMENT ***


Des études longitudinales en cours menées par un collègue vétérinaire en Australie montrent que l'état des chevaux atteints d'ECVM s'aggrave avec l'âge. Votre cheval autrefois "gentil" peut devenir tout le contraire du jour au lendemain. Le comportement devient imprévisible, votre cheval va bien un jour, pas le lendemain et sans raison apparente. Certains chevaux ECVM restent doux avec peu de comportements négatifs, d'autres peuvent devenir agressifs et dangereux pour eux-mêmes, leurs compagnons de troupeau et les gens.



Un exemple :

Voici un exemple de "transposition unilatérale gauche", où la partie caudale d'un tubercule ventral de C6 est déplacée vers C7 au cours du développement. L'autre tubercule ventral est normal.


Il est difficile de l'imaginer sur les photographies en deux dimensions, mais lorsque les vertèbres C6 et C7 sont assemblées de manière à aligner le canal rachidien, l'alignement des surfaces ventrales de C6 et C7 présente une "torsion". En cas d'asymétrie du squelette, la musculature associée doit s'adapter (May-Davis, 2015). Ce cheval a été euthanasié car son comportement était devenu violent.







Vue ventrale.

L'astérisque jaune indique l'emplacement du tubercule ventral caudal sur le côté gauche de C6.










Vue caudale.

Autre vue. On voit clairement que le tubercule ventral droit (flèche jaune) est présent alors que le gauche est absent.









Vue ventro-latérale gauche.

La flèche indique les tubercules ventraux normaux.

L'ovale indique la présence du tubercule ventral caudal qui aurait dû se développer sur C6.






Vue ventrale.

La flèche jaune indique les tubercules ventraux le long de la ligne médiane de C7.

L'ovale indique le tubercule ventral caudal qui aurait dû se développer sur C6.

La flèche rouge indique le foramen artériel unilatéral du côté gauche.







Vue crânienne.

(en regardant vers l'extrémité postérieure)

La flèche jaune montre le tubercule ventral caudal transposé du côté gauche uniquement.

La flèche rouge indique un foramen artériel unilatéral.






Vue ventrale.

C6 et C7 accolés au niveau de l'articulation intervertébrale.

Les astérisques indiquent les extrémités crâniennes des tubercules ventraux droit et gauche.

L'ovale jaune montre l'absence de la région caudale du tubercule ventral gauche.

La flèche jaune indique l'endroit où le tubercule ventral caudal a été transposé sur C7.




Un certain nombre de variations ou de combinaisons de malformations ont été rapportées. Par exemple, C6 peut se développer avec un tubercule ventral plus court que l'autre, ou l'extrémité caudale d'un tubercule peut être manquante. Sharon May-Davis (2014) a appelé cela une "malformation de C6" (c'est-à-dire que C7 n'est pas concerné et se développe normalement).


Un deuxième scénario est celui où l'ensemble ou seulement l'extrémité caudale d'un tubercule ne se développe pas sur C6 mais apparaît sur C7. Sharon May-Davis parle de "transposition unilatérale".


Une troisième variante de ce problème de développement est celle où les DEUX tubercules ventraux ne se développent pas sur C6 et finissent par se développer sur C7. Sharon appelle cette variation une "transposition bilatérale".


Chez certains chevaux atteints de malformation cervicale, l'une ou les deux premières côtes sternales peuvent être absentes ou sous-développées. Sharon a également publié un article sur la malformation de la 1ère côte sternale (2017).


Une autre anomalie est l'ajout unilatéral ou bilatéral d'un foramen artériel (foramen = ouverture, trou ou passage) sur C7 alors qu'il n'y en a normalement pas. Les foramens artériels fournissent un canal par lequel l'artère et la veine vertébrales passent le long du cou (Sisson & Grossman, 1975).


Des changements extrêmes dans la morphologie normale des vertèbres affecteront la musculature d'attache (longus coli), ce qui peut entraîner une perturbation de l'équilibre normal et de la fonction biomécanique de l'encolure du cheval, de l'écharpe thoracique et, finalement, par compensation, de l'ensemble du corps.


Crédits photographiques: Pamela Blades Eckelbargere de Equus-soma


Publications sur ce sujet:


  • 1. Gorton, B. 1923. Abnormal Cervical Vertebra of Horse. (PDF) 2. May-Davis, S. 2014. The occurrence of a congenital malformation in the sixth and seventh cervical vertebrae predominantly observed in thoroughbred horses. Journal of Equine Veterinary Science 34: 1313-1317. (PDF) 3. May-Davis, S. and Walker, C. 2015. Variations and implications of the gross morphology in the Longus colli muscle in thoroughbred and thoroughbred derivative horses presenting with a congenital malformation of the sixth and seventh vertebrae. Journal of Equine Veterinary Science 35: 560-568. (PDF) 4. May-Davis, S. 2017. Congenital malformations of the first sternal rib. Journal of Equine Veterinary Science. 49: 92-100. (PDF) 5. May-Davis, S., Minowa, F., Monoe, S. (2017?). Preliminary radiographic protocols for identifying congenital malformations of the caudal cervical vertebrae. Journal of Japanese Local Government Racing. (PDF) 6. DeRouen, A., Spriet, M., and Aleman, M. 2016. Prevalence of anatomical variations of the sixth cervical vertebra and association with vertebral canal stenosis and articular process osteoarthritis in the horse. Vet Radiol Ultrasound 57 (3): 253-258. (PDF) 7. Sanitelli, I., Beccati, F. Arcelli, R. and Pepe, M. 2016. Anatomical variation of the spinous and transverse processes in the caudal cervical vertebrae and the first thoracic vertebra in horses. Equine Veterinary Journal 48: 45-49. (PDF) 8. Veraa, S., Bergmann, W., van den Belt, A-J., Wijnberg, I., Back-W. 2016. Ex vivo computed tomographic evaluation of morphology variations in equine cervical vertebrae. Veterinary Radiology & Ultrasound 57 (5): 482-488. (PDF) 9. Dyson, S.J. 2018. Unexplained forelimb lameness possibly associated with radiculopathy. Equine Veterinary Education (Online version of record prior to publication). (PDF) 10. Nagy, A. and Dyson, S. 2017. Equine Diagnostic Developments. Vet Times. Website for the veterinary profession. https://www.vettimes.co.ok. *** This is a very good summary of the literature and what is currently known about C6-C7 malformation.*** (PDF) 11. Rombach, N., Stubbs, N.C., and Clayton, H.M. 2014. Gross anatomy of the deep perivertebral musculature in horses. AJVR 75 (5): 433-440. (PDF) 12. Denoix, J.M. and Pailloux, J.P. 2011. Physical therapy and massage for the horse. 2nd ed. London: CRC Press. 13. Gee, C., Small, A., Shorter, K., and Brown, W.Y. 2020. A radiographic technique for assessment of morphological variations of the equine caudal cervical spine. Animals 10: 667-677. (PDF) 14. Beccati, F., Pepe, M., Santinelli, I., Gialletti,R., Di Meo, A., Romero, J.M. 2020. Radiographic findings and anatomical variations of the caudal cervical area in horses with neck pain and ataxia: case-control study on 116 horses. The Veterinary Record 187 (9):e79. (PDF) 15. Kernot, N., Butler, R., and Randle, H. 2022. A systematic review of clinical signs associated with degenerative conditions and morphological variations of the equine caudal neck. Journal of Equine Veterinary Science 116: 1-10. (PDF)


100 vues0 commentaire
bottom of page